À Québec, 8% des gens désirent acheter une résidence au cours des 12 prochains mois. C’est du moins ce qu’observe la firme Léger. Cette dernière a élaboré un profil des futurs acheteurs et vendeurs de la province.

Dans la région, 8% des gens désirent acheter une propriété au cours des 12 prochains mois. Ce nombre s’élève à 24% pour ce qui est du désir d’acheter d’ici les cinq prochaines années.

70% visent à se procurer une maison unifamiliale, contrairement à 26% pour un appartement en copropriété. Un maigre 5% croient se procurer une propriété à revenus. Ces acheteurs visent en majorité une propriété qui existe déjà, soit 64%. 18% désirent une résidence neuve, un autre 17% des répondants ignorent encore ce qu’ils choisiront le moment venu.

Deux types d’acheteurs

«Il y a deux profils chez nos acheteurs. Véritablement, il y a nos premiers acheteurs qui sont essentiellement des jeunes. La majorité d’entre eux sont sans enfants, plus du tiers habitent seuls. Ils sont un peu moins scolarisés que les acheteurs expérimentés, beaucoup sont des travailleurs manuels ayant des salaires annuels inférieurs à la moyenne», précise Christian Bourque, vice-président exécutif et associé chez Léger Marketing.

Le second profil ressemble plutôt à des acheteurs expérimentés de plus de 50 ans, ils ont un ou des enfants dans le ménage, ils sont plus scolarisés. Le bassin est représenté par des professionnels et des retraités, leurs revenus annuels familiaux sont supérieurs à 100 000$.

Plus de la moitié des acheteurs désirent déménager dans une maison qui coûte plus cher que celle qu’ils possèdent actuellement. En sorte, 58% des gens désirent emménager dans une demeure plus grande, pour convenir à divers besoins.

Pour ce qui est des pris des demeures, 15% des clients visent des maisons entre 140 000$ et 199 000$, 33% se situent entre 200 000$ et 249 000$, 16% sont de 250 000$ à 299 000$. Enfin, 14% des acheteurs désirent acquérir des demeures de plus de 350 000$.

Besoins similaires des vendeurs

À Québec, 6% des répondants désirent vendre leur résidence au cours des 12 prochains mois. Ce nombre ne gagne que 10 points lorsque la question est posée sur une période de cinq ans, soit 16%. En grande majorité, les gens veulent racheter une autre propriété (76%), d’autres désirent retourner à la location (20%) et quelques-uns veulent habiter leur résidence secondaire (4%).

Pour ce qui est du profil des futurs vendeurs, ceux-ci sont plus âgés (un tiers d’entre eux ont plus de 60 ans), ils sont plus scolarisés, leurs revenus sont plus élevés que la moyenne et un tiers d’eux sont des professionnels.

En somme, c’est près d’une personne sur quatre qui désire acheter au cours des prochaines années, contrairement à une personne sur six qui veut vendre d’ici cinq ans.

Ce sont plus de 4 500 répondants, à la grandeur du Québec, qui ont participé à ce sondage du 21 au 30 octobre 2013. Dans la région, 1202 personnes ont été interrogées. Les répondants devaient être responsables du paiement de l’hypothèque ou du bail de l’endroit où ils habitent.

Source: http://www.quebechebdo.com/Actualites/Immobilier/2014-02-11/article-3607781/Immobilier-%3A-profil-des-futurs-acheteurs-et-vendeurs/1

À propos de l'auteur
46 articles à son actif

Robert Raymond

Courtier immobilier d’expérience et de confiance de la Grande région de Montréal. Membre de l’équipe des professionnels Services Immobiliers Versailles DB Inc. située au coeur de l’activité immobilière de l’Est à la Place Versailles. Je vous offre un feuille de route impécable avec des références clients à profusion. Le marché immobilier, mais surtout la relation client, est une passion pour moi. Je comprends et supporte mes clients dans une décision émotionnelle de vendre ou d’acheter une propriété, qu’elle soit une copropriété, une unifamillialle. duplex, triplex ou toutes autres propriétés du secteur résidentiel.

113 queries in 0,960 seconds.
À propos de ce site
Outils