Source: http://www.newswire.ca/fr/story/1335633/le-marche-immobilier-montrealais-a-continue-a-montrer-des-signes-de-resilience-au-premier-trimestre-de-2014

Les niveaux d’inventaire à la hausse intéressants pour les nouveaux acheteurs

MONTRÉAL, le 8 avril 2014 /CNW/ – L’Étude sur le prix des maisons de Royal LePage publiée aujourd’hui révèle une hausse modérée des activités immobilières en termes de ventes, tous types de propriétés confondus, dans la grande région de Montréal, par rapport au premier trimestre de 2013. Durant la même période, le prix des maisons s’est apprécié de manière équilibrée pour les maisons individuelles, tandis que le prix des appartements en copropriétés est demeuré stable.

« Le marché immobilier de Montréal est en mouvement, alors que la saison printanière, aussi importante soit-elle, s’amène, » explique Dominic St-Pierre, directeur à Royal LePage pour la région du Québec. « Le marché se fait de plus en plus accueillant auprès des acheteurs, étant donné les augmentations récentes de l’inventaire à travers tous les types de propriétés, et plus particulièrement dans la catégorie des condominiums. »

Prix des propriétés dans la région de Montréal

Comparativement au premier trimestre de l’an derneir, le prix moyen d’une maison unifamiliale de plain-pied s’est majoré de 3,3 pour cent pour atteindre 294 557$. Durant la même période le prix moyen d’une maison individuelle à deux étages s’est accru  de 3,6 pour cent pour s’établir à 406 179$. Le prix des appartements en copropriété a quant à lui accusé un léger recul de 0,1 pour cent, se situant à 239 561$.

« À la même période l’année dernière, le marché connaissait des incohérences entre les prix élevés proposés par les vendeurs et la hausse de l’inventaire, ce qui aurait normalement comme effet de faire baisser les prix, » constate M. St-Pierre. « Au premier trimestre de 2014, la situation a commencé à se niveler, et les vendeurs sont devenus plus souples et disposés à baisser leur prix, augmentant du coup leurs chances de conclure leurs ventes. »

Activité immobilière dans la région de Montréal

Au cours du dernier trimestre, le volume des ventes à Montréal a augmenté en moyenne de 2,5 pour cent pour l’ensemble des types de propriétés inclus dans le sondage. Alors que la région montréalaise s’en est sortie avec des ventes modérées, la situation fut très différente sur les rives nord et sud de l’île. Les ventes ont fléchi de 12,3 pour cent à Laval, ce qui représente la plus forte réduction des ventes dans la région du Grand Montréal. Quant à la Rive-Sud, la diminution a été moins marquée, mais elle demeure importante, particulièrement à Brossard, où elle a atteint 4,9 pour cent. Ces chutes pourraient respectivement être liées aux changements survenus dans l’administration municipale lavalloise, qui ont entaché la réputation de la Ville, et aux problèmes de travaux publics sur le pont Champlain. « Ces travaux ont affecté de façon négative le réseau de transport sur la Rive-Sud, » suggère M. St-Pierre.

De façon plus générale, la croissance constante de l’économie canadienne et la valeur du dollar ramenée à la baisse devraient avoir un effet positif sur l’économie du Québec et le marché immobilier.

« Au moment où le pays entreprend sa relance économique, le marché immobilier de Montréal, qui a traversé une phase d’ajustement, démontre maintenant de la résilience, » affirme M. St-Pierre. « De façon encourageante, nous avons également remarqué un intérêt grandissant des premiers acheteurs au cours du premier trimestre. Cela pourrait être attribué en partie au maintien des bas taux d’intérêt et à la hausse de l’inventaire de condos. De même, certains nouveaux acheteurs pourraient accélérer leur achat immobilier en raison de la hausse des primes d’assurance hypothécaire de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) qui entrera en vigueur au mois de mai, même si les changements n’auraient qu’un impact mineur sur les paiements mensuels. »

« Le marché fait preuve d’améliorations, mais demeure tout de même sensible aux fluctuations économiques mondiales et à toute intervention additionnelle du gouvernement canadien, » ajoute M. St-Pierre. « Les résultats du dernier trimestre sont en grande partie rassurants et nous amènent à croire que le marché demeurera stable et entraînant. »

Étude sur le prix des habitations dans la région de Montréal pour le quatrième trimestre de 2013

Prix moyens des maisons

Maison individuelle de plain-pied
Moyenne au T1 de 2014 Moyenne au dernier trimestre Moyenne au T1 de 2013 Différence (%)
Beaconsfield 325 400 $ 325 000 $ 331 000 $ -1,7 %
Dorval 301 000 $ 301 000 $ 301 000 $ 0,00 %
Pierrefonds 298 700 $ 299 750 $ 289 450 $ 3,2 %
Westmount S. O. S. O. S. O. S. O.
Notre-Dame-de-Grâce/Côte-des-Neiges S. O. S. O. S. O. S. O.
Ville-Marie S. O. S. O. S. O. S. O.
Plateau Mont-Royal S. O. S. O. S. O. S. O.
Rosemont/La Petite-Patrie S. O. S. O. S. O. S. O.
Laval 285 000 $ 283 100 $ 279 500 $ 2,0 %
Brossard 283 000 $ 277 000 $ 258 500 $ 9,5 %
Longueuil 265 000 $ 251 500 $ 245 500 $ 7,9 %
Boucherville 303 800 $ 300 000 $ 290 375 $ 4,6 %
Montréal 294 557$ 291 050$ 285 046$ 3,3%

 

Maison standard à deux étages
Moyenne au T1 de 2014 Moyenne au dernier trimestre Moyenne au T1 de 2013 Différence (%)
Beaconsfield S. O. S. O. S. O. S. O.
Dorval 338 750 $ 335 000 $ 326 000 $ 3,9 %
Pierrefonds 386 250 $ 390 000 $ 386 000 $ 0,1 %
Westmount S. O. S. O. S. O. S. O.
Notre-Dame-de-Grâce/Côte-des-Neiges 554 000 $ 540 000 $ 524 000 $ 5,7 %
Ville-Marie S. O. S. O. S. O. S. O.
Plateau Mont-Royal S. O. S. O. S. O. S. O.
Rosemont/La Petite-Patrie S. O. S. O. S. O. S. O.
Laval 362 000 $ 355 000 $ 364 000 $ -0,5 %
Brossard 403 250 $ 402 000 $ 389 500 $ 3,5 %
Longueuil 367 000 $ 362 000 $ 334 500 $ 9,7 %
Boucherville 432 000 $ 428 000 $ 420 000 $ 2,9 %
Montréal 406 179$ 401 714$ 392 000% 3,6%

 

Appartement en copropriété standard
Moyenne au T1 de 2014 Moyenne au dernier trimestre Moyenne au T1 de 2013 Différence (%)
Beaconsfield S. O. S. O. S. O. S. O.
Dorval S. O. S. O. S. O. S. O.
Pierrefonds 213 000 $ 205 000 $ 209 000 $ 1,9 %
Westmount S. O. S. O. S. O. S. O.
Notre-Dame-de-Grâce/Côte-des-Neiges 257 000 $ 259 000 $ 252 000 $ 2,0 %
Ville-Marie 310 000 $ 315 000 $ 325 000 $ -4,6 %
Plateau Mont-Royal 320 100 $ 325 000 $ 323 000 $ -0,9 %
Rosemont/La Petite-Patrie 277 000 $ 270 000 $ 271 000 $ 2,1 %
Laval 200 000 $ 199 900 $ 198 000 $ 0,6 %
Brossard 194 000 $ 195 000 $ 195 000 $ -0,5 %
Longueuil 174 250 $ 174 000 $ 175 000 $ -0,4 %
Boucherville 210 700 $ 211 000 $ 210 000 $ 0,3 %
Montréal 239 561$ 239 322$ 239 900$ -0,1%

À propos de l’Étude sur le prix des maisons de Royal LePage

L’Étude sur le prix des maisons de Royal LePage est l’analyse immobilière la plus vaste et la plus exhaustive de ce genre au pays. Elle fournit de l’information sur sept types d’habitations répartis dans plus de 250 villes et quartiers d’un océan à l’autre. Le présent communiqué renvoie quant à lui à une version abrégée de l’Étude mettant en lumière l’évolution des prix des trois types d’habitations les plus courants dans 90 communautés à l’échelle du pays. Il est possible de consulter une base de données complète contenant les données recueillies au cours des sondages en visitant le site Web de Royal LePage, à l’adresse www.royallepage.ca. Les données actuelles seront mises à jour après la compilation complète des données pour le premier trimestre de 2014. Une version imprimable du rapport du premier trimestre de 2014 sera disponible en ligne le 8 mai 2014. Les valeurs des propriétés indiquées dans l’Étude sur les prix des maisons de Royal LePage correspondent à l’évaluation de Royal LePage de la valeur marchande des propriétés de chaque endroit en fonction des données locales et des renseignements sur le marché fournis par les experts du secteur immobilier résidentiel de Royal LePage.

 

À propos de l'auteur
46 articles à son actif

Robert Raymond

Courtier immobilier d’expérience et de confiance de la Grande région de Montréal. Membre de l’équipe des professionnels Services Immobiliers Versailles DB Inc. située au coeur de l’activité immobilière de l’Est à la Place Versailles. Je vous offre un feuille de route impécable avec des références clients à profusion. Le marché immobilier, mais surtout la relation client, est une passion pour moi. Je comprends et supporte mes clients dans une décision émotionnelle de vendre ou d’acheter une propriété, qu’elle soit une copropriété, une unifamillialle. duplex, triplex ou toutes autres propriétés du secteur résidentiel.

113 queries in 0,709 seconds.
À propos de ce site
Outils