Moins d’acheteurs et beaucoup plus de vendeurs. Le marché immobilier montréalais a continué de subir un net ralentissement en avril, au cours d’un trimestre habituellement faste pour les achats et ventes de maisons.

Le nombre de propriétés vendues dans la grande région métropolitaine en avril a fléchi de 9% par rapport à avril 2013, signale mercredi la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM). Il s’agit d’un cinquième recul mensuel consécutif des ventes.

Au total, 4184 propriétés ont changé de mains au cours du dernier mois recensé par la Chambre.

Les trois catégories de propriétés ont subi des baisses similaires. Les ventes d’unifamiliales ont fléchi de 8%, tout comme celles des plex. Les ventes de copropriétés ont pour leur part reculé de 9%.

Sur le plan géographique, c’est dans la région de la Rive-Nord que la chute a été la plus prononcée: il y a eu 10% moins de ventes en avril 2014 par rapport au même mois de 2013.

Sur l’île de Montréal, le recul a été de 9%, tandis qu’il a été de 8% sur la Rive-Sud et de 6% à Laval.

Le marché est toujours plus vendeur. Le nombre de propriétés à vendre est en hausse depuis 44 mois consécutifs. Au 30 avril, la Chambre dénombrait 35 904 inscriptions en vigueur au système Centris, une hausse de 9 % par rapport à la même période l’an dernier.

Source: http://www.finance-investissement.com/nouvelles/economie-marches/immobilier-les-ventes-reculent-pour-un-cinqui-me-mois-de-suite-montr-al/a/56071

«Étant donné l’augmentation du nombre d’inscriptions et la baisse des ventes depuis quelques mois, les acheteurs regagnent du pouvoir de négociation, en particulier s’ils magasinent une copropriété, dont les conditions de marché sont clairement à l’avantage des acheteurs dans la majorité des secteurs », souligne dans un communiqué Patrick Juanéda, président du conseil d’administration de la CIGM.

Les prix résistent… pour le moment

Le prix médian des propriétés, à l’échelle de la région métropolitaine, a enregistré une hausse de 1 %, tant pour l’unifamiliale (282 000 $), que pour la copropriété (225 000 $) et le plex (429 000 $), indique la Chambre immobilière. Le prix médian a même progressé de 4 % pour les maisons unifamiliales sur la Rive-Sud.

Les délais de vente moyens ont augmenté de 9 jours pour l’unifamiliale (91 jours) et de 15 jours (113 jours) pour la copropriété. Les plex ont pour leur part trouvé preneur en 78 jours en moyenne. C’est 9 jours de moins qu’en avril 2013.

À propos de l'auteur
46 articles à son actif

Robert Raymond

Courtier immobilier d’expérience et de confiance de la Grande région de Montréal. Membre de l’équipe des professionnels Services Immobiliers Versailles DB Inc. située au coeur de l’activité immobilière de l’Est à la Place Versailles. Je vous offre un feuille de route impécable avec des références clients à profusion. Le marché immobilier, mais surtout la relation client, est une passion pour moi. Je comprends et supporte mes clients dans une décision émotionnelle de vendre ou d’acheter une propriété, qu’elle soit une copropriété, une unifamillialle. duplex, triplex ou toutes autres propriétés du secteur résidentiel.

113 queries in 0,494 seconds.
À propos de ce site
Outils